Menu Content/Inhalt
f'ar expositions
expositions
Modèles réduits // 22.09.-14.10.12 //

 


MODELES REDUITS
Master en architecture de l'EPFL 2012

exposition des projets
du samedi 22 septembre au  dimanche 14 octobre 2012

nuit des musées
samedi 22 septembre de 14h00 à 02h00

table ronde
mercredi 26 septembre à 18h30

heures d'ouverture
me à ve 16-19h // sa + di 14-17h //
entrée libre

En bref

Les étudiants fraîchement diplômés vous proposent un voyage retraçant les périples vécus durant l’année de leur travail de Master. Ce voyage s’anime autour des différents outils utilisés, dessins, schémas, textes et maquettes. Ces modèles réduits illustrent leurs visions de l’architecture. Cette exposition, qui présente les projets de Master en architecture de l’EPFL, met l’accent sur la diversité des thématiques abordées, emmenant les visiteurs jusqu’aux quatre coins du monde.

Illustration : « charrette », auteur : commission MAP (Minh-Luc Pham et Patrick Ayer)

 
quartier des fiches Nord //05.09.-16.09.12//

 






QUARTIER DES FICHES NORD, LAUSANNE
Construction de logements dans le quartier des Fiches Nord à Lausanne par la Société Immobilière Lausannoise pour le Logement (SILL)

exposition des résultats du concours de projets
du mercredi 5 au dimanche 16 septembre 2012

vernissage et remise de prix
lundi 3 septembre à 18h

heures d'ouverture
me à ve 16-19h // sa + di 14-17h //
entrée libre

En bref

Les parcelles qui ont fait l'objet du présent concours selon la norme SIA 142 sont situées dans le nord de la ville à proximité immédiate d'un axe de transport important qu'est le métro M2 à l'arrêt Fourmi. Le terrain en pente permet d'avoir un dégagement sur le lac et les Alpes.

Ces 2 parcelles ont été cédées en sous-droit de superficie à la société immobilière lausannoise pour le logement (SILL).

Une grande partie du terrain ne connaîtra pas de vis-à-vis avec d'autres bâtiments étant donné qu'il est jouxté à l'est par une forêt qui donne un caractère particulier au site. Par ailleurs, le sud de la parcelle est consacré à une zone de détente.

Il existe un fort dénivelé se situant au sud de la parcelle. La relation des deux immeubles se trouvant tout au sud avec les autres immeubles du quartier ainsi que la liaison pour y accéder font parties des difficultés du projet.

Les exigences du plan général d'affectation pour une zone de moyenne densité (distances aux limites, hauteurs maximales admissibles, etc.) étaient également une contrainte importante du projet.

La charte urbanistique, qui est le résultat d'un concours d’urbanisme, détermine les orientations des bâtiments, les accès aux parkings, les alignements sur les futures rues, etc. ce qui permet de maintenir des percées sur le lac et les Alpes et donc de préserver l'une des qualités du terrain. Intitulée « 1 km à pied » cette charte devait également être respectée afin que le quartier, dans son ensemble (11 parcelles), conserve une certaine cohérence.

Les objectifs du projet étaient la qualité architecturale, le respect de la charte urbanistique, un coût de construction  inférieur ou égal à CH 3'800 TTC/m2 de surface utile de plancher et les critères de développement durable (prise en compte de la performance énergétique, besoins en énergie grise, régime des eaux, etc.).

Ces critères permettent de construire des logements abordables en tenant compte de la situation énergétique de notre planète et d'assurer une bonne mixité des logements à l'intérieur même des immeubles avec des appartements dont le loyer est subventionné et d'autres dont le loyer est contrôlé. Deux immeubles seront par ailleurs consacrés à de la PPE.

Pas moins de 30 projets ont été reçus. Deux d'entre eux ont été écartés lors de l'examen préalable et sur les 28 projets en lice, le jury en a retenu 7 pour des prix.

Texte : M. Yves Ferrarri, Architecte HES, Président du Jury et Vice-président du conseil d’administration de la SILL

 
carte blanche 10 //03.05.-20.05.12//

 

carte blanche 10
la vitrine du savoir faire local
exposition du 03 au 20 mai

avec
ACTESCOLLECTIFS/Lausanne, Sierre
FRUNDGALLINA/Neuchâtel
INGENI/Genève, Lausanne
PONT12/Lausanne

+special guest+
VALERIE ANEX/artiste/Genève

vernissage en présence de l'artiste & conférence apéro
me. 02.05 à 18h : actescollectifs & frundgallina (entrée libre)

conférence apéro
ma. 15.05 à 18h : ingeni & pont 12 (entrée libre)

heures d'ouverture // me à ve 16-19h // sa + di 14-17h//

 


actescollectifs /architectes// Lausanne, Sierre
www.actescollectifs.ch

La démarche de l’atelier porte une attention particulière au cahier des charges remis par le maître de l’ouvrage et s’inscrit dans un processus de «work in progress», mettant à contribution chaque partenaire du projet. Ce processus fait état de trois paramètres essentiels à la bonne démarche de l’opération:
- une analyse fine des besoins, du contexte et de l’environnement
- une conception rationnelle, assurant le bon fonctionnement et la pérennité de l’ouvrage
- une organisation efficace, assurant une maîtrise parfaite du coût et du délai de réalisation
Le projet poursuit une logique de développement et de consolidation au cours duquel chaque paramètre est intégré en temps opportun afin donner entière satisfaction au maître de l’ouvrage et à la cohérence de l’oeuvre.


frundgallina / architectes// Neuchâtel
www.frundgallina.ch

Jean-Claude Frund et Antonio Gallina ont un parcours étroitement lié depuis leur enfance. Après leurs études qui les mena à un diplôme de la HES de Fribourg et quelques années de pratique professionnelle et de voyages, Jean- Claude Frund et Antonio Gallina collaborent dès 1998 réalisant quelques commandes privées, tout en pratiquant de manière assidue les concours d’architecture dont ils remportent de nombreux premiers prix. Actuellement, des projets d’envergure sont élaborés par le bureau frundgallina. Ne cherchant pas à produire du spectaculaire, Antonio Gallina et Jean-Claude Frund, privilégient, par un processus de travail créatif et sensible, une architecture réagissant de manière intuitive et ingénieuse au génie du lieu, auquel elle apporte une réponse symbolique complexe.

 


ingeni / ingenierie structurale// Genève, Lausanne
www.ingeni.ch

La créativité de l’ingénieur intervient dès les premières phases d’un projet. Elle permet de proposer un concept de structures logique, mettant en oeuvre harmonieusement les lois de l’équilibre des forces, les performances des matériaux et les moyens de construction. Ce concept est ensuite évalué afin de tenir compte, au-delà des aspects techniques, des critères de qualité. Au-delà de nos propres expériences, notre sensibilité et notre intérêt pour l’architecture contemporaine contribuent à la recherche de solutions nouvelles et créatives. Notre objectif est que les solutions structurelles enrichissent et renforcent le projet architectural tout en exprimant leur logique dans la forme et dans les matériaux utilisés. Dans cette optique, la phase de conception est essentielle pour la qualité du projet. Aucun a priori technique ou de matériau ne doit figer la recherche des meilleures solutions. La compréhension des intentions architecturales permettra d’orienter nos recherches et de converger vers le projet qui synthétise au mieux les différentes exigences. D’une façon générale, notre approche de l’ingénierie intègre non seulement les aspects propres à notre discipline, mais elle recherche également un dialogue et une confrontation critique et constructive avec tous les partenaires du projet, et en particulier avec l’architecte comme interlocuteur principal. Il n’existe pas dans nos réflexions de solution escomptée mais plutôt une démarche qui amène le projet vers les choix les mieux adaptés. Cette recherche, rattachée à une notion conceptuelle du projet, vise à obtenir des solutions facilement compréhensibles, exprimées simplement, même si elles devaient se révéler complexes du point de vue technique. Dans nos prestations, nous attachons une attention particulière à tout document que nous produisons. La qualité de l’échange, d’abord entre les partenaires du projet et ensuite avec les entreprises, dépend largement de celle des documents de support, tout comme la qualité du produit final, son économie et la maîtrise de son coût. Nous menons périodiquement des revues de projet durant lesquelles les principaux aspects techniques, de planification et de coût sont abordés, critiqués et discutés par l’ensemble les responsables et les chefs de projet.

 


pont 12 / architectes// Lausanne
www.pont12.ch

Pont12 architectes est né d’un concours, en 1996. Aujourd’hui, il ne manque qu’une dizaine de rendus pour que l’exercice ait été répété 100 fois. Ce travail illustre un goût pour l’échange d’idées et la volonté de mener un examen critique permanent. De même, chaque chantier est l’occasion d’une remise en cause, d’un apprentissage ciblé sur le cas considéré. La diversité des activités du bureau, comprenant des projets d’ampleur et de programme de toutes natures, l’enseignement, la recherche, l’engagement dans le débat public permet de nourrir un dialogue permanent entre réflexions globales et solutions  spécifiques, le tout avec l’objectif de créer une architecture au service de celles et ceux qui en usent et la côtoient.


valérie anex / photographe// Genève
www.celesteprize.com/valerie.anex

2011
Prix Neumann de la Ville de Genève
Finaliste Prix PhotoforumPasquArt, SELECTION 2011, Bienne
Finaliste CelestePrize 2011 3rd edition, New York, USA

2008 Sab’art du meilleur film étranger pour Au-delà des rêves, Festival du Film de Dakar

2007 Prix de la DDC «We care You too» décerné au projet Au-delà des rêves

 

 
collèges de Petit-Vennes et de Montblesson//04.04-27.04.2012//



COLLEGES DE PETIT-VENNES ET DE MONTBLESSON, LAUSANNE
Transformation en centres de vie enfantine

exposition des résultats du concours de projets et d'idées
04 au 27 avril 2012

vernissage
Mercredi 04 avril à 18h00

heures d'ouverture
me à ve 16-19h // sa + di 14-17h //
entrée libre

En bref

Le collège de Petit-Vennes se situe à la Route de Berne 50, dans un quartier qui a connu un développement important situé sur un axe fort de mobilité. Le collège du Jorat quant à lui, se trouve à l’Avenue du Jorat 21, à Montblesson, dans un contexte davantage rural, en périphérie de la ville.

Ces deux établissements ont été construits en 1838 par la Commune de Lausanne pour accueillir et scolariser les enfants domiciliés dans la campagne lausannoise. Les plans, similaires, ont été tracés par Fridolin Simon, alors inspecteur des Travaux de la Ville de Lausanne. Le programme d’origine est identique pour les deux édifices : une salle de classe et des locaux annexes au rez-de-chaussée et le logement de l’instituteur à l’étage. Ils se caractérisent par un couloir central traversant, distribuant les locaux de part et d’autre. L’image architecturale est celle d’une « maison d’école ». Construits jumeaux, les deux bâtiments ont eu des histoires différentes : alors que le collège de Montblesson a conservé l’essentiel de sa typologie d’origine, celui de Petit-Vennes a été lourdement modifié par un agrandissement au sud en 1942. Aujourd’hui, les deux collèges vont être simultanément transformés et réhabilités en centres de vie enfantine. Ils sont classés en note 3 au recensement architectural et peuvent être modifiés à condition de ne pas altérer les qualités qui ont justifié cette note. L’enveloppe des deux bâtiments devra en outre être assainie.

Les objectifs du projet s’organisent autour de quatre axes : En premier lieu, l’évolution de la fonction vers l’accueil de la petite enfance (garderie), l’amélioration du bilan énergétique des bâtiments et l’assainissement de l’enveloppe, le respect de la valeur patrimoniale et enfin l’adéquation des moyens mis en œuvre au budget défini.

Vu le grand nombre de similitudes des édifices, le Maitre de l’Ouvrage a organisé deux concours conjoints en vue de favoriser une réflexion globale. Mais la possibilité d’attribuer des mandats séparés pour chacun des collèges au(x) groupe(s) lauréat(s) des concours est restée ouverte.

voir la page sur le site de la ville de Lausanne

 
flâneur d'OR 2011//11.2011-04.2012//



FLANEUR D'OR 2011
Prix des aménagements piétons

exposition des portraits des projets primés
de novembre 2011 à avril 2012, pendant les expositions

heures d'ouverture
me à ve 16-19h // sa + di 14-17h //
entrée libre


Grand Prix 2011

La ligne Furka-Oberalp (FO, désormais Matterhorn-Gotthard mgb) traversait la commune de Naters sur une longueur de 2.5 km, créant un effet de barrière qui la coupait pratiquement en deux. Une situation qui a complètement changé à partir du moment où la commune a racheté, en 2006, ce tronçon de ligne désormais désaffecté pour en faire un espace d’accès public. La parcelle de l’ancien FO, large de 5-6m, est devenue un axe piétons-vélos, sorte de « fil rouge » traversant la localité sur toute sa longueur, qui s’élargit à deux endroits sur des espaces publics conçus comme des lieux à l’usage des habitants. Le réseau piéton local s’est enrichi d’une nouvelle liaison précieuse sur l’axe est-ouest, qui tisse de multiples relations avec les quartiers riverains. L’ancienne coupure est devenue couture.

http://www.flaneurdor.ch

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 sur 12