Exposition

hannes meyer et le concept de design collectif

du 20 septembre au 15 octobre 2016

Une exposition de la Fondation Bauhaus Dessau présentée à Lausanne par la Fondation Culture du Bâti, en deux parties au Forum d’Architectures et à Archizoom. En coopération avec les Archives de la construction moderne (Acm) et la revue Tracés.

Cette exposition est la première initiative de la nouvelle Fondation Culture du Bâti créée à Lausanne. Elle est présentée conjointement au Forum d’architectures et à Archizoom, en coopération avec les Archives de la construction moderne et la revue Tracés qui édite un numéro spécial à cette occasion.

En tant que deuxième directeur du Bauhaus, l’architecte suisse Hannes Meyer a toujours été éclipsé par les illustres personnalités, Walter Gropius et Ludwig Mies van der Rohe qui, avant lui et à sa suite, ont dirigé cette prestigieuse école. Historiquement, cela s’explique surtout par son fort engagement politique à gauche. Pour Meyer, l’art, le design et l’architecture n’étaient pas des disciplines indépendantes mais constituaient, en association avec les sciences, des composantes à part entière d’un projet de restructuration totale de la société, guidé par la devise : « Volksbedarf statt Luxusbedarf » (les besoins du peuple plutôt que les besoins du luxe). Leur refusant un quelconque statut élitiste, il les envisageait comme des instruments au service de la société.

L’exposition permet de comprendre comment la pratique architecturale de Hannes Meyer a évolué au cours des quelques années où, s’éloignant du mouvement coopératif socialiste, il s’enga- geait plus résolument sur la voie du marxisme à la faveur de ses contacts avec l’avant-garde des années 1920. L’exposition retrace sa trajectoire professionnelle selon quatre grands axes thématiques – « Société », « Enseignement », « Architecture » et « Paysage » – et évoque ses dif- férents domaines d’activité à travers quatre expositions parallèles : « Influences, ABC », « Hannes Meyer et l’avant-garde », « Politique et migration », et « Accueil et marginalisation ».

L’exposition met également en lumière, notamment au travers de documents tirés des Archives de la construction moderne de l’EPFL, deux chapitres importants de l’histoire du modernisme qui relient Hannes Meyer à la Suisse romande : le concours pour le palais de la Société des Nations à Genève, à l’occasion duquel il se fit remarquer en 1927, et le premier Congrès international de l’architecture moderne (CIAM) à La Sarraz, l’année suivante, auquel il participa activement.

vernissage : mardi 20 septembre
Archizoom à 17h30
Pascal Broulis, Conseiller d’Etat du Canton de Vaud
Marilyne Andersen, Doyenne de la Faculté ENAC, EPFL
Claudia Perren, Directrice du Bauhaus Dessau
Eligio Novello, Fondation Culture du Bâti
Salvatore Aprea, Acm
suite et apéritif au f’ar, à partir de 18h30

nuit des musées : samedi 24 septembre de 14h à minuit
Visites guidées pour tout public et pour les enfants
www.lanuitdesmusees.ch

conférences : lundi 26 septembre à 18h00 – Archizoom
Raquel Franklin, co-curatrice de l’exposition, Mexico
Amica Dall, architecte, Assemble, Londres
conférences en anglais

conférence : lundi 10 octobre à 18h30 – Archizoom
Christoph Mayer, architecte, raumlabor Berlin
conférence en anglais

table ronde : vendredi 14 octobre à 17h30 – f’ar
Fondation Culture du Bâti
“Lausanne, le Canton de Vaud et la culture du bâti : Une tradition mêlant humanisme et modernisme, une inspiration pour l’avenir”
Modération : Matthieu Jaccard

ajoutez à votre agenda